lundi 18 octobre 2010

Lækker fjernsyn : la télévision danoise pour les nuls

Du Danemark et de sa télévision, que savons-nous ? Très peu. Mais la bonne nouvelle, c'est que ça peut changer.

Lire la suite

Gagner le nord

Pour cette sixième édition du Women's forum où 1.300 participantes du monde entier vont débattre de la place des femmes dans le monde et de leur avenir, le Nord est à l'honneur. Des délégations venues de Suède, Norvège, Danemark, Finlande, Islande, témoigneront des bons résultats de leurs pays en matière de parité. Bien évidemment, toutes les inégalités n'y sont pas éradiquées, mais ils montrent la voie à suivre pour qu'elles soient moins visibles. Les quatre premiers d'entre eux sont parmi les mieux classés, avec les Pays-Bas, pour le nombre de femmes dans les conseils d'administration. La Norvège est en tête avec 41%: la loi qui a imposé les femmes date de 2002. Dans huit ans fera-t-on aussi bien? Le président de la Finlande est une femme, Tarja Halonen, le gouvernement compte 11 femmes sur 20 ministres, et en Islande, le Premier ministre est une femme, Johanna Sigurdardottir. Horizon 2012 pour la France? Car il reste, chez nous, encore beaucoup de progrès à faire en ce domaine: selon le classement du Forum économique mondial, nous nous trouvons à la 127e place en matière d'écarts salariaux et à la 46e place en termes d'inégalités entre les sexes. Seuls les domaines de l'éducation et de la santé, où notre pays est bien classé, nous permettent de garder la tête haute. Mais ce n'est pas suffisant. Ces quelques jours de débats ne seront pas de trop, non seulement pour mesurer ce qu'il reste à faire ici, en matière d'égalité, mais pour analyser et comprendre la façon dont les autres pays y sont arrivés.

Article original: http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/l-air-du-tempspar-michele-fitoussi-gagner-le-nord-15-10-2010-1082147.php

Stop aux massacres du Grind !


Par Neoplanete La Fondation Brigitte Bardot et Sea Shepherd ont réuni leurs forces pour mener une campagne contre le Grind. Il s´agit d´une pratique qui consiste à regrouper des groupes de dauphins pilotes pour les tuer sur les plages aux Iles Féroé.



Fin septembre, des centaines de personnes se sont réunies à Paris pour dénoncer la pratique du Grind aux Iles Féroé, appartenant au Danemark. Une tradition aussi préoccupante que le massacre de phoques mais peu connue du grand public.

Quatre semaines de mission en mer ont été réalisées aux Iles Féroé. Ensuite, lors du rassemblement parisien, une « cour funèbre » portant le corps d´un jeune dauphin a été emmenée jusqu’aux portes de l´ambassade du Danemark. L´ambassade a refusé tout dialogue.

Quand la tradition devient cruauté

Mais en quoi consiste exactement le Grind ? Il s´agit d´une tradition ancestrale qui se maintient sur l’archipel des Iles Féroé, situé au nord de l´Atlantique entre l´Écosse et l´Islande. Cette pratique a comme but de parquer et tuer sur les plages des globicéphales. Quelle espèce ? Des dauphins noirs à tête ronde qui peuvent atteindre 6 mètres de long et qui vivent plus de 40 ans.




A savoir : le Grind ne fait l´objet d´aucun commerce et n´a aucune réalité économique. Il est pratiqué uniquement par tradition, qui veut que la viande soit partagée entre les habitants. Cependant, la chair, chargée de métaux lourds, est impropre à la consommation selon les médecins.

Les actions et les contradictions



La pratique du Grind reste le plus grand massacre de mammifères marins en Europe. Elle nous rappelle le massacre de phoques au Canada. Il s´agit donc d´une contradiction car l´Union Européenne vient d´interdire les produits dérivés de phoque. Mais elle continue à permettre cette chasse aux dauphins…

Pour ouvrir les yeux à l´Europe face à cette tragédie, la Fondation Brigitte Bardot et Sea Sheperd veulent alerter le Parlement Européen. Les deux organisations affirment que la marine danoise contrôle le territoire de pêche et protège les navires qui abattent les globicéphales.

Cette année, 950 dauphins ont été tués et 12 Grinds ont eu lieu. Les deux organisations ont développé une mission de quatre semaines cet été aux Iles Féroé, période pendant laquelle un seul Grind a eu lieu. Pour protéger et éloigner les cétacés, des balises acoustiques sont immergées le long des côtes.

Petit rappel enfin : le Danemark est un pays signataire de la Convention de Berne de 1979, laquelle garantit la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l´Europe par une coopération entre les États.

Article original: http://www.terre.tv/blog/?p=9934

Le Danemark veut se débarrasser des énergies fossiles d'ici 2050

Le Danemark veut se débarrasser complètement des énergies fossiles -pétrole, gaz, charbon- d'ici 2050, en augmentant fortement son recours aux énergies renouvelables, a annoncé mardi 5 octobre 2010 le Premier ministre danois, Lars Loekke Rasmussen.

Expliquant ce choix dans un discours à l'ouverture de la session parlementaire, M. Rasmussen (libéral) a déclaré que son gouvernement "ne voulait pas jouer au hasard avec l'avenir de la planète en affectant le climat avec les émissions de CO2 des énergies fossiles".

"Nous n'avons pas les moyens, non plus, dit-il, de laisser la hausse des prix pétroliers détruire des pans de l'économie et nous ne voulons pas déposer notre sécurité (énergétique) aux mains de régimes instables", a-t-il souligné, en faisant référence au Proche et Moyen-Orient.

Le gouvernement "veut utiliser les mois à venir pour concrétiser les moyens de parvenir à l'objectif" 2050, évoquant sans le chiffrer "un niveau ambitieux" d'utilisation accrue de l'éolien, de la biomasse et des voitures électriques, a-t-il ajouté.

Pour atteindre son objectif, Le Danemark doit également faire plus d'efforts pour "mieux économiser" l'énergie, a souligné M. Rasmussen.

La coalition au pouvoir ne veut néanmoins pas d'énergie verte à n'importe quel prix, préférant "choisir des solutions qui maximisent l'argent investi, sans compromettre la compétitivité des entreprises et l'emploi et sans prendre de nouvelles initiatives si leur financement n'est pas assuré", a-t-il précisé.

Le royaume scandinave est un des pays pionniers de l'énergie éolienne, dont il tire actuellement environ 20% de sa consommation d'électricité. Selon les précédentes prévisions du gouvernement, cette part devrait passer à 50% en 2020.

Au sein de l'Union européenne, le Danemark veut également "oeuvrer pour que l'UE respecte son objectif de réduire les émissions de CO2 de 30% en 2020", quelles que soient "les retombées des négociations climatiques" actuelles au niveau mondial, selon le Premier ministre.

article original: http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hmy2_DrsovjTxH3x1fRfJI_Go8Ag?docId=CNG.f65f4c796f2c0c2580a4ecb450a771dd.01

Danemark : l'excédent commercial en recul de 36% en août à 698 millions d'euros

La balance commerciale danoise a dégagé un excédent en recul de 36% en août par rapport à juillet, à 5,2 milliards de couronnes (698 millions d'euros) contre 8,1 milliards en juillet en raison notamment d'une baisse des exportations, selon des statistiques publiées lundi. Ces chiffres sont hors navires et corrigés des variations saisonnières, précise l'Institut national de la statistique dans un communiqué.
Les exportations ont chuté de 3,6% en août sur un mois à 45,6 milliards de couronnes, tandis que les importations ont augmenté en revanche 3,1% à 40,5 milliards.
Sur les trois derniers mois (juin-août), les importations ont augmenté de 4,7%, alors que les exportations ont progressé timidement de 1,6% par rapport aux trois mois précédents, toujours selon des chiffres corrigés des variations saisonnières.
Incluant les navires, l'excédent de la balance commerciale a enregistré une baisse de 32,5% à 5,2 milliards de couronnes en août, contre 7,7 milliards en juillet.

Article original: http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp_00288265.htm?xtor=RSS-2053

Danemark : recul de 25% de l'excédent des comptes courants en août

La balance danoise des comptes courants a enregistré un excédent en baisse de 25% en août à 7,5 milliards de couronnes soit 1 milliard d'euros par rapport au mois précédent, a annoncé lundi l'Institut national de la Statistique.
Sur un an, l'excédent d'août est toutefois est en hausse de 60%, souligne l'Institut dans un communiqué.
En août 2010, le solde positif des comptes courants est dû aux excédents de la balances des services (6,4 milliards), des marchandises (2,1 milliards) et des revenus (1,1 milliard de couronnes). La balance des transferts courants a accusé un déficit de 2,1 milliards en août.
Sur les huit premiers mois de l'année, la balance des comptes courants a dégagé un excédent cumulé de 51,2 milliards de couronnes, en hausse de 19,1 milliards (+59%) par rapport à la période correspondante de 2009.
Et pour les 12 derniers mois (septembre 2009-août 2010), l'excédent de la balance s'est élevé à 78,1 milliards de couronnes, en progression de 40% par rapport aux 12 mois précédents (55,8 milliards).

Article original: http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp_00288260.htm?xtor=RSS-2053

Danemark : l'inflation grimpe à 2,6% en septembre sur un an

Les prix à la consommation au Danemark ont augmenté de 2,6% en septembre sur un an contre 2,3% le mois précédent, en raison de la hausse des prix de l'essence et des équipements ménagers, a indiqué lundi l'Institut national de la statistique.
Sur un mois, d'août à septembre, les prix ont grimpé de 0,4%, tirés notamment par l'habillement et la chaussure (+7,7%).
Sur un an, les prix à la consommation ont progressé le plus dans les secteurs des boissons alcoolisées et du tabac (+9,2%) ainsi que de l'éducation (+4,5%). Ils ont baissé en revanche dans le secteur des communications (-4,4%).
Calculée selon l'indice harmonisé (HICP) de l'Union européenne, l'inflation en septembre, en glissement annuel, s'est élevée à 2,5% contre 2,3% en août. Sur un mois, la hausse s'est établie à 0,4%, selon cet indice.

Article original: http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp_00288242.htm?xtor=RSS-2053

Danemark: des milliers de jeunes danois manifestent contre le gouvernement

Quelque quarante mille jeunes ont manifesté mardi 5 octobre 2010 à Copenhague et dans plusieurs villes du Danemark pour protester contre la politique d'éducation du gouvernement qui prévoit notamment la suppression des bourses aux étudiants habitant chez leurs parents, selon leur porte-parole.

Le président de l'association des lycéens du pays, Frederik Gjoerup Nielsen, s'est félicité de ce "fort ralliement" de protestation, accusant, dans un communiqué, "le gouvernement de lancer une attaque frontale contre l'éducation des jeunes", en voulant, entre autres "supprimer les bourses aux étudiants qui résident encore dans le foyer familial".

"Ces bourses sont essentielles pour la poursuite des études et obtenir une éducation" a-t-il souligné.

Ces protestations de lycéens, qui se sont absentés des cours mardi 5 octobre dans environ 40 établissements scolaires, ont eu lieu à l'occasion de l'ouverture de la session parlementaire 2010-2011.

Le Premier ministre libéral, Lars Loekke Rasmussen, a annoncé, dans un discours au Parlement, que le gouvernement "prévoyait" de retirer l'octroi de bourses aux jeunes à la maison, pour "renforcer les efforts d'amélioration du niveau de l'école de base".

"Mais nous ne devons pas oublier, dit-il, qu'il existe des jeunes et des parents qui sont dans une situation difficile et pour lesquels la bourse d'études n'a jamais été de l'argent de poche, mais une nécessité".

Le gouvernement prévoit en revanche de les "soutenir" et "donner de l'argent à ceux qui en ont réellement besoin", a-t-il précisé.

Article original: http://www.lepoint.fr/bourse/danemark-des-milliers-de-jeunes-danois-manifestent-contre-le-gouvernement-05-10-2010-1245357_81.php

Danemark : Le poker en ligne légalisé acceptera les liquidités internationales

Le projet de loi du marché des jeux en ligne et du poker au Danemark ne sera pas publié comme prévu par le gouvernement danois au 1er janvier 2011. Vu que la période d'arrêt pour la notification vis-à-vis de la Commission européenne au gouvernement de ce pays ne prendrait fin que le 11 octobre de cette année 2010, par conséquent, l'application ne pourrait courir qu'après cette date. Par ailleurs, le gouvernement danois qui a eu l'habitude de gérer avec une seule licence monopolisée pendant un demi-siècle aura beaucoup de travail mais surtout de dispositions légales à prendre en compte, ce qui est carrément impossible avant Noël 2010. Richardt Funch, responsable de Ladbrokes Nordic pour le Danemark a même parlé des exigences techniques encore inconnues et qui seront à maîtriser et a avancé le mois mars ou avril 2011 pour être prêt.

Article original: http://www.poker777.com/fr/20101001/danemark-le-poker-en-ligne-legalise-acceptera-les-liquidites-internationales.php

Glaçons grandioses du Groenland

Un grésillement dans le haut-parleur réveille la cabine plongée dans la pénombre. "Good morning everybody, good morning", c'est la voix de Troels, chef d'expédition. Il est 7 h 30, "le temps est couvert, par 7°C". Hier, nous avons quitté Akureyri, en Islande, sous un soleil qui éclaboussait la coque rouge de l'"Antarctic Dream". Dans le détroit du Danemark, le vol plané des fulmars escortait le bateau et des dauphins à bec blanc jouaient dans son sillage. A minuit, les passagers emmitouflés se sont même pressés sur le pont pour admirer les filaments verdâtres d'une aurore boréale. Mais ce matin, nous passons la latitude de 67° 59' N, au-delà du cercle polaire. Le bateau file vers le Scoresby Sund, plus vaste fjord du monde, sur la côte est du Groenland. La météo est arctique, mais les icebergs transforment la salle à manger en cinéma.



Dans la baie des Vikings, pour la première sortie, les Zodiac se fraient un chemin entre les glaces. "Tabulaires, en forme de dôme, clocher ou polyèdre", a détaillé James, guide gallois, en conférence. De près, ces mastodontes détachés de la calotte glaciaire rappellent plutôt de grosses meringues. Polies quand ils se sont retournés, striées de strates de neige ou de lignes noirâtres qui trahissent sédiments ou dépôt volcanique. "Peut-être de l'Eyjafjöll", analyse Gérard, notre guide français, devant un bloc coiffé d'une pellicule sombre. Près de l'île Rouge, les icebergs deviennent cathédrales, qui menacent de chavirer. C'est au guide canadien, Chris, de s'interroger devant les formes défiant la pesanteur : "Henri Cartier-Bresson ne disait-il pas que l'important, en photo, était la géométrie ?" Parfois, une crevasse remplie d'eau figée zèbre le blanc de bleu roi. La glace ancienne, elle, est d'un vert limpide. L'imagination joue avec les icebergs, sur le miroir lisse de l'eau grise, comme avec des nuages sur l'azur. Des rides sur l'onde attirent l'oeil. C'est un phoque annelé qui affleure, plonge et reparaît au loin.

Bleu, blanc, gris, noir.

Le Groenland est même parfois ocre, lorsque la lave a formé des orgues de basalte. Mais vert ? Erik le Rouge, Viking qui le baptisa en 982, inventa le marketing - même s'il faisait un peu plus chaud et que le Sud était propice aux cultures -, pour attirer Islandais et Norvégiens. En 2010, les drakkars naviguent au radar. "Le GPS ne détecte pas les icebergs, explique Jaime de la Vega, officier chilien. Et les petits peuvent percer la coque." Le danger existe en Arctique, même encadré. Ainsi des ours. Gérard a été clair : "A terre, restez à 30 mètres maximum du guide, l'individu isolé est vulnérable. Je serai armé d'un fusil. Chargé de vraies balles."

Les balades sont pourtant douces. Les flocons mouchettent un tapis moelleux où se mêlent jaune des saules glauques, rouge des bouleaux nains, rose pâle des sédums, coton des linaigrettes, pourpre et violet des airelles et camarines et vert des lichens. Un lièvre arctique, boule de poils neigeuse et placide, grignote une branche. A l'île du Danemark et au Cap Sud, des pierres et un tunnel d'entrée signalent des ruines de la civilisation inuit de Thulé.

Aujourd'hui, les Groenlandais vivent dans des maisonnettes colorées. Comme à Ittoqqortoormiit, 500 âmes isolées par la banquise. Où l'on achète des fusils à l'office du tourisme, où la chasse au phoque, à la baleine et à l'ours est permise. Mais, à la supérette, on trouve chips, Coca et même une Wii pour les soirées d'hiver. Jennifer, canadienne, est tombée amoureuse de ce paradis du traîneau. Même si, admet-elle en nourrissant ses chiens, "l'hiver est brutal, le vent souffle à plus de 160 kilomètres/heure".

Iceberg barbouillé de rouge

Le lendemain, le brouillard est tombé et, avec lui, la motivation des passagers. La plupart attrapent quand même bottes et gilet de sauvetage et les guides enregistrent la position du bateau sur les GPS. Sur la mer se forment des nénuphars de givre. De la ouate surgit soudain un iceberg barbouillé de rouge. La dépouille d'un phoque, qu'une mouette ivoire picore avec entrain. "Les restes du festin d'un ours", diagnostique Mario, guide italien qui demande le silence. Le mammifère fine gueule doit être proche. Un grognement et le pelage blanc surgit. Le mâle massif monte sur un iceberg qui bascule, décampe à la nage. Pendant l'intermède magique, le fjord Nansen a levé le rideau sur 12 kilomètres de front de glacier d'un bleu dur, d'où s'écoulent des rigoles de glace. Le théâtre de l'Arctique ferme, le brouillard retombe, avant le retour en Islande. Les pommes roulent sur le plancher, les assiettes valsent, l'équipage philippin blêmit. Avec les 45 noeuds de vent apparaissent les patchs contre le mal de mer derrière les oreilles des passagers. Les braves racontent les vagues de 6 mètres au-dessus de la passerelle, les autres fuient dans leur cabine. Un baroud d'honneur de l'Arctique avant de retrouver le soleil et les fulmars impavides. Cette nuit, les lumières de Keflavik trahiront le retour à la civilisation. Et redonneront des envies de Grand Nord.

Article original: http://www.lepoint.fr/voyages/glacons-grandioses-du-groenland-14-10-2010-1249631_44.php

Création d'un organisme international pour l'Arctique

Le Canada s’est entendu avec les quatre autres États côtiers de l'Arctique pour créer la Commission hydrographique régionale pour l'Arctique, un organisme qui sera notamment chargé de faciliter la navigation maritime dans cette région du globe.
«L'établissement de la Commission hydrographique régionale pour l'Arctique est une étape importante pour créer des synergies entre les États côtiers de l'Arctique et assurer la sécurité en mer», a dit la ministre des Pêches et des Océans, Gail Shea.

Le Danemark, la Norvège, la Russie et les États-Unis et le Canada seront représentés au sein de cette commission.

Une meilleure cartographie des eaux de l’Arctique et l’établissement de normes de navigation sont parmi les priorités de la Commission. «La création de la Commission hydrographique régionale pour l'Arctique constitue un instrument de valeur visant à encourager l'innovation et la mise au point de nouvelles technologies qui seront nécessaires au succès de la cartographie marine de l'Arctique», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon.

Ottawa souligne que les jours de navigation en mer libre augmentent dans cette région, tout comme la demande pour le transport de cargaison. Depuis 2005, la circulation maritime a doublé dans le Nord, et le gouvernement fédéral prévoit qu'elle augmentera davantage.

article original: http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2010/10/20101012-203125.html


Kontakt 

infos :

Le blog évènements
Le Forum
Boutique du Royaume
Apprendre le Danois
Le Danois sur le net
Méthodes de danois
Alimentation danoise
Rencontres danoises
Liens sur le Danemark
France Danemark
Dannemark
Drapeau Danemark

Régions :

Alborg Arhus Ribe Skagen Tivoli Christiana Mythologie Tivoli Andersen Nyhavn